Chantier phare du bâtiment de jonction des terminaux Sud et Ouest de l’aéroport Paris-Orly : visite du Premier Ministre Manuel Valls

En visite sur le chantier du futur bâtiment de jonction de 80 000 m2 qui reliera les terminaux Sud et Ouest à l’horizon 2019, le Premier Ministre Manuel Valls a réalisé le 13 mai un geste architectural fort et spectaculaire : la première levée de charpente. Commencés en avril 2015, les travaux de construction du bâtiment de jonction, dont l’investissement total s’élève à 385 millions d’euros, participent à la modernisation de l’aéroport Paris-Orly.

« Les travaux de jonction des terminaux Sud et Ouest de l’aéroport Paris-Orly, constituent actuellement le plus grand chantier tous corps d’État à l’oeuvre en France. Il s’inscrit dans une série de projets plus vaste, débutée en 2012, qui se poursuivra jusqu’en 2019 et qui aura permis de la création de 750 emplois à temps plein.
La présence de Monsieur le Premier Ministre Manuel Valls nous honore et témoigne de ce que nos aéroports sont des maillons essentiels de l’attractivité de l’Ile-de-France et du pays. Pour être dans la course, ils doivent se moderniser pour rester compétitifs vis-à-vis de leurs homologues et concurrents européens.
Aujourd’hui, l’aéroport Paris-Orly est composé de deux terminaux et de six halls d’embarquement. À la mi-2019, il ne comptera plus qu’un seul et unique terminal et trois halls d’embarquement. D’une superficie de 80 000 m2, créant une capacité d’accueil supplémentaire de 3,5 millions de passagers par an, cette jonction apportera davantage de flexibilité et de robustesse opérationnelle pour nos clients compagnies aériennes ainsi qu’un plus haut niveau de confort et qualité de services pour les passagers. Ces derniers bénéficieront en effet de 37% de surfaces d’accueil supplémentaires.
En 2019, l’aéroport Paris-Orly sera encore plus spacieux. Il aura gagné en compétitivité et en attractivité, au bénéfice des passagers, des compagnies aériennes mais également des territoires du sud-francilien » déclare Augustin de Romanet, Président-directeur général d’Aéroports de Paris SA - Groupe ADP.

 

Des travaux engagés pour répondre à l’évolution du trafic

Les chantiers de modernisation de l’aéroport sont dictés par l’évolution du trafic à Paris- Orly. Celui-ci est marqué ces dernières années par une forte croissance du nombre de voyageurs avec 29,6 millions de passagers accueillis en 2015 (+2,8% par rapport à 2014) et une stabilité du nombre de mouvements d’avions.
Paris-Orly bénéficie d’une augmentation du nombre de passagers par avion, que mesure le taux d’emport. Si en 2009, on comptait 114 passagers par avion en moyenne, en 2015 ce chiffre atteint les 128 passagers.
À cela s’ajoute une internationalisation sans précédent qui rend nécessaire la mutation du deuxième aéroport français. En effet, la part des vols domestiques diminue au profit des vols européens et internationaux qui ont représenté plus de 60 % du trafic total en 2015.