Live

La SGP va créer un institut de formation pour les futurs métiers du Grand Paris Express

Dès ce lundi, la cité des métiers de Choisy-le-Roi lance une semaine spéciale consacrée aux futurs emplois à pourvoir d’ici quelques mois.

L’occasion pour Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris (SGP) de révéler l’un de ses grands projets : la création d’une « académie du Grand Paris ». Il s’agira d’un institut de formation consacré aux métiers dont auront besoin les chantiers de construction du supermétro et de ses gares. « Ce projet s’inspire de la Tunneling Underground Crossrail Academy, lancée à Londres pour accompagner la création d’un grand RER, précise Philippe Yvin. Ce serait un lieu physique implanté en Ile-de-France où l’on dispenserait des formations manquantes dans le réseau existant. »

10 000 à 15 000 emplois par an

La SGP a déjà pris contact à ce sujet avec la fédération régionale des travaux publics ou encore des professionnels du bâtiment. Des spécialistes de la question qui commencent déjà à recenser leurs besoins et ont édité des fiches de poste à pourvoir dans les années à venir.

Une vingtaine de métiers ont déjà été pointés du doigt par les professionnels comme étant des emplois d’avenir. Parmi ceux-ci figurent les métiers de canalisateur, constructeur d’ouvrage d’art béton, poseur de voies, mineur-boiseur, ouvrier en travaux publics, monteur de réseau, conducteur d’engins, chef d’équipe ou chef de chantier.

« Nous lançons déjà huit lots pour des marchés de génie civil de construction de gares et de tunnels, rappelle Philippe Yvin. Chaque entreprise qui va travailler sur le projet devra consacrer au minimum 5 % de son volume d’heures à l’insertion sociale. Certes, ces postes ne sont pas à pourvoir demain, mais nous préparons les besoins à venir. »

À partir de 2020 environ, entre 10 000 et 15 000 emplois seront nécessaires chaque année aux travaux du Grand Paris Express. 2 000 emplois industriels verront également le jour sur les sites de maintenance et de remisages à Champigny, Vitry, Aulnay, Rosny, Palaiseau et Morangis.

 

Source : Le Parisien